Votre recherche
banner_12.jpg
ACTUALITES
Publiée le 02/04/2019


Publiée le 14/03/2019


Publiée le 19/02/2019


Publiée le 24/07/2017


Publiée le 01/08/2016


Publiée le 24/06/2016


Publiée le 21/06/2016


Publiée le 12/04/2016


Publiée le 11/03/2016


Publiée le 03/03/2016


Publiée le 22/02/2016


Publiée le 22/02/2016


Publiée le 22/02/2016


Publiée le 19/02/2016


Publiée le 03/12/2015


Publiée le 23/11/2015


Publiée le 23/11/2015


Publiée le 06/11/2015


Publiée le 06/10/2015


Publiée le 30/09/2015


Publiée le 21/09/2015


Publiée le 21/05/2015


Publiée le 16/04/2015


Publiée le 14/04/2015


Publiée le 28/03/2015


Publiée le 23/03/2015


Publiée le 23/03/2015


Publiée le 02/01/2015


Publiée le 08/12/2014


Publiée le 28/11/2014


Concatez-nous

Print This Page   Save Page as PDF   Email This Page   Facebook    Twitter  
Les gestes écologiques au quotidien

 

 

AU PORT :

• Carénage : Effectuer le carénage de l'embarcation sur les zones du port aménagées (chantier naval) pour la récupération et le traitement des résidus et des eaux de ruissellement.

 

• Consommation d'eau : Consommer juste l'eau nécessaire. Faire la chasse aux fuites. Equiper les tuyaux de rinçage du bateau de pistolets Stop'eau. S'équiper de système de collecte d'eau de pluie.


• Déchets :


Avant de partir en mer :


- Eviter au maximum les emballages et privilégiez le recyclable (verre, conserve, carton)
- Bannir le jetable et passer au réutilisable.


De retour au port :


- Utiliser les containers de tri des déchets et respecter les consignes de tri.


• Les Hydrocarbures :


- Etre vigilant lors du remplissage des nourrices afin de ne pas répandre de carburant dans les eaux du port.
- Maintenir propres les eaux de fond de cale en y déposant des feuilles absorbantes hydrofuges.
- Préférer des lubrifiants écologiques (d'origines végétales et biodégradables)
- Faire entretenir et vérifier son moteur régulièrement par un professionnel
- Privilégier des moteurs moins polluants.

 

moteurs_polluants

 


• Vie quotidienne à bord :

 

- Préférer le lavage à l'eau claire tout en maîtrisant votre consommation d'eau. Préférer des produits peu nocifs pour le milieu : produits contenant des tensioactifs d'origine végétale et des principes actifs naturels.

- Etre vigilant quant aux quantités utilisées.
- Rechercher des produits labellisés, ils apportent certaines garanties environnementales.


• Produits de la mer : Devenir un consommateur Responsable.


- Eviter les espèces en récession (thon rouge, anguille, espadon, cabillaud, dorade rose, saumon sauvage...) et bannir la consommation d'espèces de grands fonds (sabre noir, sikis, grenadier de roche, empereur, lingue bleue...).
- Consommer des poissons pêchés localement.


• Sanitaires : Utiliser de préférence les sanitaires (douches, WC, bacs à vaisselles) du port lorsque vous êtes à quai. Eviter de faire la vaisselle à bord. Pour l'entretien des sanitaires, préférer des produits d'origine végétale.


EN MER :


• Commodités : Utiliser les WC marins loin des lieux de baignade. Equiper l'embarcation de cuves de récupération des eaux noires.


• Ancres des bateaux : Choisir sa zone de mouillage en fonction du fond : préférer mouiller sur une zone sableuse, repérable par sa couleur claire. Prévoir une longueur de chaîne suffisante. Relever l'ancre à l'aplomb du bateau ou mieux, utiliser un orin. Utiliser des ancres écologiques : ce type d'ancre se développe sur le marché. Se renseigner auprès de votre magasin d'accastillage.
Quel que soit le type d'ancre, les fonds sableux doivent être privilégiés pour le mouillage. Mouiller sur la posidonie peut provoquer de fortes dégradations.


• La chasse sous-marine : Pour la pratiquer, il faut avoir une assurance responsabilité civile qui couvre l'acticité et une bouée de signalisation en surface. Il est interdit aux pêcheurs sous-marins de :


- Posséder simultanément sur le bateau un équipement de plongée et un fusil de chasse sous-marine.
- Pratiquer l'activité la nuit.
- S'approcher à moins de 150 mètres de bateaux et engins de pêche.
- Faire usage d'un foyer lumineux.

Se renseigner sur les zones et les périodes autorisées. Respecter les espèces protégées et les tailles minimales de capture et l'obligation de marquage.


• Déchets : Organiser le tri à bord.


• Huiles solaires : Eviter les huiles solaires et se protéger plutôt avec des laits solaires ou tout autre produit soluble dans l'eau.
Les couches d'huiles forment un écran à la surface de la mer diminuant la photosynthèse indispensable a à la vie.


• Pêche professionnelle : En Provence-Alpes-Côte-D'azur, la pêche est artisanale et côtière. Les engins de pêche utilisés sont dits « passifs » : filets maillants, casiers, palangres...
Respecter le travail des pêcheurs et leurs zones de pratique en évoluant à plus de 150 m d'un engin de pêche. Pour savoir où se trouve un filet : repérer les 2 balises, noires et rouges, qui le délimitent.


• Plongée bouteille :


- Ne rien remonter à la surface
- Ne pas nourrir les animaux
- Limiter les contacts avec le fond


• Prélèvement de poissons : Respecter les tailles de capture minimales et le matériel autorisé (consulter les Affaires Maritimes).


Equipements autorisés à bord d'un bateau :


- Des lignes gréées pour l'ensemble de 12 hameçons maximum
- 2 palangres avec 30 hameçons maximum
- 2 casiers à crustacés
- 1 épuisette ou salabre
- 1 grapette à dent

 

  Vérifiez ici les tailles minimales de capture !

 

• Ramassage des oursins : Depuis octobre 2008, la règlementation relative à la pêche des oursins a été harmonisée en région Provence-Alpes-Côte-D'azur. Quel que soit le mode de capture, elle est désormais interdite du 16 avril au 31 octobre. En dehors de cette période, les quantités sont limitées à quatre douzaine d'oursins par pêcheur et par jour (avec un maximum de 10 douzaines par navire au-delà de deux personnes embarquées). La taille minimale de capture reste fixée à 5 cm de diamètre sans les piquants.
Les oursinades sont, de toute façon, à proscrire en été. Elles sont passibles d'amendes pouvant aller jusqu'à 22 500 euros.

N.B. : Sources provenant du site www.ecogestes.com

Publiée le 2013-07-30 00:00:00